roles actions devenir membre sympathisant
actualite adge articles de fond

Jan, 2005

- Avril 1866 : ouverture des bureaux G. Eiffel Ingénieur-constructeur, 14 rue Saint Petersbourg à Paris.
- Décembre 1866 : création des Ateliers de Construction Métallique G. Eiffel 48 rue Fourquet à Levallois-Perret.
- Transformation de l’entreprise en Société en commandite G. Eiffel et Cie en association avec Seyrig au capital de 210 000 Francs dont 84 000F pour Eiffel et 126 000F pour Seyrig ;
- Octobre 1873 : le capital est porté à 400 000F répartis en parts égales entre Eiffel et Seyrig.
- 18 octobre 1879 : rachat par Eiffel des parts de Seyrig.
- 31 décembre 1889 : dissolution de la Société en commandite G. Eiffel et Cie, Gustave Eiffel fait apport à une nouvelle société, la Compagnie des Etablissements Eiffel, de ses ateliers de Levallois-Perret, de ses agences et représentations aux colonies et à l’étranger, de ses nombreux brevets et des commandes en cours.
- En 1893 : une assemblée générale extraordinaire décide une réduction du capital et Gustave Eiffel se retire du Conseil d’Administration qu’il a jusqu’alors présidé, demandant que son nom ne soit plus utilisé à l’avenir: « “Je suis absolument décidé de m’abstenir désormais d’une participation quelconque dans une affaire industrielle, et afin que personne ne puisse s’y tromper et pour marquer de la façon la plus manifeste que j’entends rester désormais absolument étranger à la gestion des établissements qui portent mon nom, je tiens expressément à ce que mon nom disparaisse de la désignation de la société. » Pour dédommager les actionnaires de la perte de son patronyme, il abandonne 2 000 des 3 571 actions qu’il possédait, représentant une valeur de 700 000 francs-or de l’époque.

L’ancienne société de Gustave Eiffel prend la nouvelle dénomination de Société de construction de Levallois-Perret et sera présidée par son ancien collaborateur Maurice Koechlin.

Gustave Eiffel, quant à lui, va désormais se concentrer jusqu’à la fin de ses jours sur ses recherches scientifiques, mettant gratuitement tous ses résultats à la disposition du public et des chercheurs.