roles actions devenir membre sympathisant
actualite adge articles de fond

Actualité

 

reparation-tombe-eiffel

A la mort prématurée de sa femme Marguerite, le 5 août 1877, Gustave Eiffel qui habitait à cette époque à Levallois, acheta une concession dans le cimetière de Levallois-Perret, pour l’inhumer et y fit construire une chapelle funéraire.

Lors de la constitution de notre association, Solange Granet nous transmit l’entretien de la tombe de notre aïeul.

En 2005 la société Santilly Bigard que nous avions chargé de l’entretien courant nous a informé d’un écartement inquiétant survenu entre les deux pierres formant la toiture en raison des trépidations en provenance des trains passant à proximité. Le devis de réparation que nous avons demandé étant très élevé, l’ADGE s’est tourné vers la Mairie pour lui demander son soutien à l’entretien de la tombe d’un illustre concitoyen.

La Mairie de Levallois, que nous remercions ici à nouveau, a répondu très favorablement à notre requête.

Le Maire a même envisagé de déplacer la tombe pour la placer à l’entrée principale du cimetière afin de servir de phare et d’éviter aussi le renouvellement des trépidations ferroviaires. La présence d’arbres aux racines dangereuses n’a finalement pas permis cette migration et la rénovation s’est faite in situ.

Entre les mois d’octobre et décembre 2007, la chapelle funéraire de Gustave Eiffel a été entièrement démontée et remontée après renforcement des fondations, réparation et nettoyage des pierres la constituant.

La chapelle est aujourd’hui comme neuve!

tombereparee

L’année 2002 est celle des biographes de Gustave Eiffel, après celle de Daniel Bermond (aux éditions Perrin) qui nous a beaucoup appris sur sa vie de famille, Michel Carmona vient de publier aux éditions Fayard une biographie qui s’est intéressée plus particulièrement aux données financières des Etablissements Eiffel et de la Société de la Tour Eiffel, et il apporte un éclairages nouveau à ses dons d’homme d’affaires et à sa mésaventure de Panama.

 

Eiffel - Michel Carmona

Eiffel – Michel Carmona

Gustave Eiffel - Daniel Bermond

Gustave Eiffel – Daniel Bermond

Les 20 000 flashs qui scintillent sur la Tour pendant 10 minutes à partir de la tombée de la nuit, et qui ont été provisoirement revêtus de capsules bleues, dont l’effet réducteur a été décevant, va poursuivre sa vie encore quelques mois.
Le maire de Paris Jean Tibéri a décidé le maintien de l’installation. Cependant l’équipement initial prévu uniquement pour une année ne pourra pas être maintenu en l’état plus de quelques mois. Pour continuer il sera nécessaire de refaire l’ensemble de l’installation ( fils et ampoules). Aucun budget n’a été décidé à cette date et il est prévisible que l’on attende le résultat des prochaines élections.

Mise à jour 2003 : En juin dernier le dispositif scintillant a été remis en place avec de nouvelles Lampe flash au xénon conçue par la société AE&T et prévues pour durer dix ans.

Rappel de l’histoire des illuminations de la Tour Eiffel :

1889 : 10 00 becs de gaz avec globes de verres opalin soulignent les formes des arbalétriers et les plates-formes, au sommet un phare bleu-blanc-rouge à éclat périodique est le plus puissant du monde.

1900 : l’éclairage à gaz est remplacé par 5000 ampoules électriques dessinant ses flans en lignes continues,

1907 : une horloge géant de 6 mètres de haut est installée au deuxième étage,

1925-1936 : habillage lumineux créé par Fernand Jacopozzi à l’occasion de l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes de 1925. On compte 250 00 ampoules de différentes couleurs. Dès cette époque existaient des étoiles scintillantes et des fontaines lumineuses.

1933 : Citroën installe une horloge géante de 15 mètres de diamètre,

1937 : A l’occasion de la l’Exposition Internationale nôtre oncle André Granet réalise sous l’ossature du premier étage un lustre gigantesque avec 10 km de tubes fluorescents de couleurs variées, et installe trente projecteurs pour éclairer la Tour de l’extérieur.

1946 : installation d’un phare aérien au sommet jusqu’en 1974.

1978 : installation de 1290 projecteurs dans des fosses du jardin du Champs de Mars,

1985 : Pierre Bideau installe 352 projecteurs de 100 à 400W à lampes à sodium,

2000 : installation de 20 000 flashs scintillants.

Projet d'illumination de la Tour Eiffel en 1937, par André Granet

Projet d’illumination de la Tour Eiffel en 1937, par André Granet

La Tour Eiffel aux couleurs de Citroen

La Tour Eiffel illuminée par Jacopozzi, en 1925

 

Pour célébrer dignement le passage à l’an 2000 – et les 110 ans de la Tour Eiffel – la photographe Carole Morgane a eu l’heureuse idée de convoquer 365 personnalités devant la Dame de Fer, du 1er janvier au 31 décembre 1999.

L’ouvrage est disponible en librairie depuis février 2000.

les_rendez_vous_de_la_tour_eiffel

On y retrouve ainsi (au milieu de People sans grand rapport avec la Tour, il faut l’avouer), un beau cliché  d’une partie des descendants de Gustave Eiffel, prise le 17 octobre 1999:

les_rendez_vous_de_la_tour_famille_eiffel_web

 

Fêtant tout à la fois le changement de millénaire et ses 40 ans de carrière, Johnny Halliday a donné à Paris le 10 juin 2000 un concert éclatant au pied de la tour Eiffel face à plus de 600 000 fans et, si l’on en croit les chiffres, plus de 8 millions de spectateurs sur TF1.

 

L'album du concert

L’album du concert