sa vie ses ouvrages son heritage
roles actions devenir membre sympathisant
actualite adge articles de fond
Gustave Eiffel : Sa Vie
>> La Gloire
Les décennies 1870 et 1880 sont celles de la gloire. Dans le monde entier on fait désormais appel à la société G. Eiffel et Cie. pour les ouvrages les plus importants et les plus complexes, comme par exemple :

- la gare de Pest en Hongrie – 145 mètres de long, 25 mètres de haut – la première gare à avoir une façade métallique apparente, et une des nombreuses constructions Eiffel en Europe de l’Est ;

- le monumental pont Maria Pia sur le Douro au Portugal – 353 mètres de long, portée de l’arc : 160 mètres, hauteur : 61 mètres – une forme d’une pureté rare, aussi technique qu’esthétique;

- le viaduc de Garabit, au-dessus de la Truyère – 565 mètres de long, corde du grand arc : 165 mètres, hauteur : 122 mètres – le nouveau système de piles sans entretoisements utilisé, breveté par Eiffel, servira également pour la Tour Eiffel.

- le pont routier de Cubzac, sur la Dordogne
– 1045 mètres de long, 3284 tonnes de charpente – une construction audacieuse mêlant les techniques de porte-à-faux et de lançage ;

- l’ossature de la Statue de la Liberté à New York, œuvre du sculpteur Bartholdi célébrant le centenaire de l’indépendance des Etats-Unis – 120 tonnes de charpente, soutenant une enveloppe de cuivre de 80 tonnes – l’intervention d’Eiffel est décisive pour rendre le projet techniquement viable ;

- les charpentes métalliques du magasin du Bon Marché et du grand hall du Crédit Lyonnais à Paris ou encore la coupole de l’observatoire de Nice - 22 mètres de large, en suspension sur un bain d’eau permettant sa rotation à la main.

Des constructions Eiffel plus modestes mais très lucratives – prêtes à être assemblées « avec moins de 12 hommes » – se retrouvent également aux quatre coins du monde – Vietnam, Bolivie, Algérie, Java...





En 1877, Gustave Eiffel perd son épouse prématurément. C’est un terrible choc pour lui. Sa fille ainée Claire, qui le secondera également dans son travail, reprend dès lors les rênes de la famille. Elle restera toujours aux côtés de son père, même après son mariage avec Adolphe Salles.