roles actions devenir membre sympathisant
actualite adge articles de fond

L’AG de notre association s’est tenue samedi 20 février via Zoom, pandémie oblige.

A cette occasion notre ancien président, Alain Coupérie-Eiffel a passé la main et nous tenons à le remercier encore pour tous ses efforts au cours des dix dernières années.

La nouveau Conseil d’Administration est présidé désormais par Myriam Larnaudie-Eiffel, avec Savin Yeatman-Eiffel à la vice-présidence.

 

Après s’être tenue dans un des piliers de la Tour Eiffel, notre dernière Assemblée Générale s’est tenue le 1er février 2020 à la Soufflerie Eiffel, construite par notre ancêtre en 1912 rue Boileau à Paris. Trois générations de descendants avaient fait le déplacement depuis les quatre coins de la France et se sont retrouvées dans la plus grande convivialité.

Le Bureau a commencé par faire un bilan des nombreuses dernières actions de l’ADGE: avec la création du Comité Scientifique Eiffel; les actions entreprises à Bordeaux, pour la réhabilitation de la passerelle Eiffel; les participations de nos membres dans les médias, pour parler de l’œuvre d’Eiffel – sur France 3, BFM-TV, RTL, Europe 1, Radio Immo ou RMC Découverte; pour représenter la famille dans des événements commémoratifs à la Tour Eiffel, à Dijon, à l’ambassade des Philippines ou avec la Fondation d’entreprise de la Société de la Tour Eiffel; notre participation au World Heritage Congress à Saint Flour dans la perspective d’un classement du viaduc de Garabit à l’Unesco etc.

L’assemblée a ensuite discuté et voté une série de nouvelles actions pour l’année à venir. Les représentants de la « nouvelle génération » se sont montrés particulièrement enclin à participer aux différents pôles et groupes de travail mis en place ce qui est très encourageant pour l’avenir.

Petite pause festive à la fin de l’AG, à côté de l’imposant tunnel de la soufflerie Eiffel

Merci encore à Benoit Blanchard et à son équipe pour leur aimable accueil.

 

La dernière AG de notre association a été particulièrement réussie. Organisée dans la grande salle de réunion du pilier Nord de la Tour Eiffel, elle a été suivie d’une chaleureuse collation et d’une visite en groupe des nouveaux aménagements du premier étage (voir également l’article de fond, rédigé à cette occasion sur les aménagements).

Une petite pause après les discussions

Une petite pause après d’intenses discussions

L’AG a été l’occasion d’un exposé très détaillé de notre cousine Myriam sur les dernières avancées de la réhabilitation de la passerelle Eiffel de Bordeaux, ainsi que sur les autres sites Eiffel en danger ou en cours de rénovation pour lesquels nous sommes en contact avec les pouvoirs publics. Notre conseil, Maitre Dauzier, nous a également fait le plaisir de se joindre à nous pour faire le point sur les différentes actions juridiques en cours, notamment concernant notre procès pour faire annuler les marques commerciales « Gustave Eiffel ».

Visite des nouveaux aménagements

Visite des nouveaux aménagements

AG - 2016, toutes les générations étaient représentées!

Toutes les générations étaient représentées!

Notre dernière AG s’est tenue le samedi 29 mars à Beaulieu sur Mer, 14 rue Gustave Eiffel, chez Dosithée Berthelot qui a conservé les anciennes maisons de pécheurs faisant partie de l’ancienne Villa Salles, aménagée par Gustave Eiffel pour sa fille Claire.

Nous en avons profité pour visiter l’Observatoire de Nice, à l’initiative de Vincent Larnaudie-Eiffel en compagnie de l’astrophysicien Pierre Granès. Rappelons que Gustave Eiffel déclarait dans ses mémoires : l’une de mes œuvres les plus intéressantes est la Coupole du Grand Equatorial de Nice, créé  par M Bischoffsheim. Cette coupole établie sous la direction de Charles Garnier, a un diamètre de 22,10 mètres qui en fait la plus grande de celles qui existent. Elle doit son succès à cette particularité, qu’au lieu de tourner sur des galets, elle est supportée par un flotteur annulaire imaginé par moi.

Nous avons également visité les jardins de la Villa Salles, véritable oasis en bord de mer avec un parc conservant un aspect naturel avec ses vieux oliviers centenaires entourés de cinéraires et d’iris. La Villa d’inspiration toscane a été transformée par l’architecte Harold Pinto  qui y ajoutât une grande véranda et y construisit un somptueux cloître de 36x9m fermé sur trois côtés et ouvert sur la mer avec 12 arches de marbre rose. Bernard et Solange Granet ayant vendu la propriété à une caisse de retraite, la Villa est devenue un centre de vacances pour les cadres retraités, avec l’adjonction d’une piscine et d’un bâtiment de chambres dans le jardin; La Villa a été récemment revendue a une chaîne hôtelière de luxe qui veut rendre au site ses splendeurs d’origine.

 

Retour de la famille Eiffel dans la maison de
Gustave de Beaulieu

Sylvain Yeatman-Eiffel